°°Kek nan lig 01

Le premier avril 1868, après dix ans de conflit, la guerre des "gris-bleus" prenait fin.

Faute de moyens car le pays était exsangue, les villes en ruines et l'économie fantomatique...

Et surtout faute de combattants.

Le décompte, des plus incomplet, qui fut établi quelques mois après le cessez-le-feu, et qui ne faisait mention que des millions de morts "officialisés", laisse pantois. Il y est fait état d'un solde en faveur de la guerre de moins d'un homme valide pour mille sept cent douze combattants. Comme le précisait obligeamment le rapport authentifié dont quelques personnes non autorisées purent prendre connaissance.

Après "mûre et rapide" réflexion les états-majors antagonistes se résignèrent, la mort dans l'âme, à signer une capitulation réciproque.

Moins d'une année plus tard le "pouvoir" changeait de mains et l'histoire changeait de cours.

La Ligue du Grand Caïman était née